jeudi 14 octobre 2010

La soupe de courge.

Parce que vous me direz "Les courges c'est bien gentil, mais qu'est ce qu'on fait de simple avec ?"
Alors là, je vous sort mon super joker : la soupe de courge simplissime et délicieuse dont je tiens là recette de Frédéric Carlier qui une fois par an abandonne ses chers percherons et viens régaler les parisiens et parisiennes de sa divine soupe lors du salon Marjolaine.
Tout d'abord, on prend une courge, bio ou du jardin, enfin qui n'a pas subie de traitement chimique (merci pour elle et pour la terre qui l'a portée). La longue de Nice se prête bien à l'exercice, vue sa forme, sa couleur et son goût, mais le butternut, le potimaron et bien d'autres conviennent bien aussi.
On enlève la peau uniquement quand elle est verte (pour des raisons esthétiques) ou trop coriace (genre giraumont galeux), on enlève les graines et la partie filandreuse qui les entoure (c'est là que la forme de la longue de Nice est un atout), on la détaille en gros morceaux.

On met ces morceaux dans une casserole, on rajoute un fond d'eau pour que ça n'accroche pas, trois feuilles de laurier et une bonne pincée de gros sel.
On couvre et on laisse tout ça cuire doucement à la vapeur une vingtaine de minutes en passant de temps en temps profiter du fumet, s'assurer que tout se passe bien et vérifier la cuisson (la pointe du couteau doit s'enfoncer sans problème dans la peau et jusqu'au coeur des morceaux).
Lorsque c'est prêt, on enlève les feuilles de laurier, on couvre d'eau et on passe au mixer.
On laisse le tout finir de cuire quelques minutes, on rectifie l'assaisonnement (sel, poivre) et on peut éventuellement ajouter une goûte d'essence d'orange que l'on trouve au rayon huiles essentielles des magasins bio.
On obtient là une base de soupe tout à fait réjouissante



Les gourmands ajouteront de la crème fraîche et du poivre, les passionnés, des épices comme du gingembre frais râpé et du cumin, enfin, toutes les variations sont permises.

Au passage, c'est peu calorique, ça tient bien au corps et c'est plein de bonnes choses.
Enfin plein de bonnes raisons qui font qu'on aurait tort de s'en priver...

Aucun commentaire: